Le démantèlement d’Amiens par la Métropole de Gest

TRIBUNE de juin 2016Devant universite

Le Président de l’agglomération d’Amiens Métropole, député d’une circonscription hors Amiens et politicien depuis 40 ans, s’évertue à démanteler notre ville.

L’intercommunalité qui devrait être au service de la ville-centre se sert d’Amiens pour mieux l’étouffer et préfère réserver un budget pléthorique pour la voirie des petites communes, qui n’est au final même pas entièrement dépensé.

Alain GEST n’aime que l’auto, on l’aura malheureusement compris. Mais de là à insulter ceux qui ne sont pas comme lui, comme le révèle le Courrier Picard, et remettre en cause le peu d’aménagement existant sans même respecter des mesures intégrées au Code de la route en 2008, certainement voté par lui et son ami Sarkozy!

C’est aussi l’association Véloservice qui va être sacrifiée malgré sa très bonne gestion du service public de promotion du vélo, les ‘vélos verts’ de Buscyclette. Pourtant Mr Le Président, un amiénois sur 3 fait du vélo et pour 60% d’entre-nous, « Le vélo, c’est l’avenir » !

L’économie aussi ça doit être son affaire, tant son Vice-président est absent. Un « Pacte pour l’emploi et l’innovation » avait identifié des pistes intéressantes de développement pour Amiens. Mais 2 ans après, rien n’avance. Acculé sur l’emploi, il offre des subventions faramineuses à une jeune structure sans programme et au détriment des acteurs de terrain.

Ne lui parlons pas d’environnement et de santé, pour lui, les antennes-relais sont sans danger, les canalisations en plomb n’ont jamais tué personne, et les automobilistes sont raisonnables …

La jeunesse amiénoise est sa chance et son avenir. A l’heure où nous écrivons ces lignes, Amiens Métropole bloque l’élection du Président de l’Université de Picardie mettant en péril cet établissement et nuisant au rayonnement d’Amiens dans la nouvelle région.

On ne vit pas dans le même monde. Alors Mr GEST, merci de laisser Amiens tranquille!

Thomas HUTIN et Marion LEPRESLE

 

Publicités

En exclu! Amiens décroche le label « Tout va bien »

Notre dernière tribune de mai 2016


nologo

Des logos à gogo, Amiens vient de décrocher plusieurs « labels ».

  • Donc, rassurez-vous, la ville est propre, on a le label « Eco-propre » (enfin, le 1er niveau pour mesurer la saleté). La ville aime les commerces du centre-ville, on remet des prix d’un obscur label mais on crée un nouveau centre-ville dans la zone Nord d’Amiens, on supprime les affiches « en vente » des vitrines qui ferment.
  • A Amiens, on y vit bien, on a créé le « Pacte pour le Bien Vivre » mais le niveau de vie, le chômage, la précarité augmentent. On a créé un label Ville solidaire sans valeur et un pacte pour l’emploi qui n’en finit pas de commencer.
  • La ville aime les enfants! Mais on supprime des écoles, on ne crée plus de crèche municipale et on ne met pas en place la réforme des rythmes scolaires.
  • On est « Territoire à énergie positive » mais on doit acheter des quotas carbone pour le réseau de chaleur urbain à l’arrêt, nos bus rouleront encore pour longtemps au diesel et les vélos sont détestés par l’adjoint en charge de la voirie.
  • La Maire s’est un peu mobilisée pour qu’Amiens reste Capitale régionale et préserve des emplois de l’État mais elle supprime avec ses ami-e-s autant d’emplois à la Ville, l’Agglomération, au Conseil départemental et enfin au Conseil régional où elle est pourtant élue en charge de la fusion.
  • Et pour finir, le pompom avec une candidature d’Amiens pour être «  Ville européenne de la Jeunesse en 2019 » alors que ce n’est clairement pas la priorité de cette municipalité (on ne vous en dira pas plus car rien ne nous a été présenté sauf ce qui a été stoppé).

Pour tous ces labels, des autocollants vont vous être distribués « gracieusement », à coller impérativement sur votre front pour cacher la réalité de la situation. La méthode Coué à grands renforts de communication (et de frais) à ses limites, surtout quand on ne fait rien pour Amiens, en cumulant avec Lille, c’est encore plus compliqué.

Mais puisqu’on vous dit qu’Amiens va bien…

Vos élu-e-s

Thomas&Marion

  • Marion LEPRESLE : Élue écologiste au Conseil municipal, au Conseil d’Amiens Métropole ainsi qu’au Conseil départemental de la Somme.

Membre des commissions Affaires sociales, éducation et temps libre à la ville d’Amiens et aux commissions Finances ; Développement durable et transport ; Politique de la ville, habitat et insertion à l’agglomération d’Amiens Métropole.

  • Thomas HUTIN : Élu au Conseil municipal et au Conseil d’Amiens Métropole.

Membre des commissions Finances ; Urbanisme et qualité de vie à la ville d’Amiens et aux commissions Finances ; Développement durable et transport ; Développement économique, voirie, enseignement supérieur et numérique à l’agglomération d’Amiens Métropole.