Vœu en faveur d’un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA)

Suite aux pics de pollution observés dans certaines villes y compris Amiens, nous avons déposé un vœu en faveur d’un PPA pour la séance du Conseil d’Amiens Métropole le 15 décembre 2016 :

pollution-vousetesici

Capture Prev’air – nuage de PM10 – janvier 2017

Amiens et sa métropole connaissent depuis quelques années déjà plusieurs épisodes de dépassement des limites réglementaires de pollution de l’air. L’amélioration de sa qualité s’affirme de plus en plus comme un enjeu sanitaire prioritaire au regard de son importance dans la mortalité prématurée de plus de 45 000 personnes en France. Mais au-delà des pics de pollution, la majeure partie des impacts sur la santé résulte surtout d’une exposition quotidienne à des niveaux inférieurs aux seuils réglementaires. C’est donc la pollution de fond qu’il nous faut traiter. Le Plan de Protection de l’Atmosphère en est un nécessaire préalable.

Dans la région Hauts de France, il existe déjà deux PPA, celui de l’ancienne région Nord Pas de Calais depuis 2014 et celui de Creil depuis 2015.

Les Plans de Protection de l’Atmosphère sont régis par le Code de l’environnement et liés aux documents existants de planification locale (PDU, PLU, SCOT, Plan Climat Air Energie …). Ils visent à définir les objectifs et les mesures, réglementaires ou portées par les acteurs locaux, permettant de ramener, à l’intérieur des agglomérations de plus de 100 000 habitants les concentrations en polluants atmosphériques à un niveau inférieur aux valeurs limites réglementaires.

Ces plans permettent en outre d’engager une grande concertation afin de rassembler les données nécessaires pour poser un diagnostic partagé sur la qualité de l’air de notre territoire, de proposer des solutions coordonnées, préventives ou correctives, d’urgence ou permanentes afin de réduire les pollutions et surtout l’exposition des populations. Enfin, d’évaluer chaque année les impacts des mesures prises et d’apporter des modifications si besoin.

Les mesures concernent les principaux secteurs émetteurs de polluants atmosphériques comme les transports, l’industrie, l’agriculture et le résidentiel-tertiaire. Elles se prennent en concertation avec un grand nombre d’acteurs (publics et privés) et une partie d’entre elles est portée par les collectivités territoriales, comme celles liées au transport (par ex. réduction de la vitesse, promotion des modes de déplacements alternatifs …)

C’est pourquoi, sur proposition des élus écologistes, le Conseil d’agglomération d’Amiens Métropole demande au préfet la mise en œuvre d’un Plan de Protection de l’Atmosphère sur notre territoire pour préserver la qualité de l’air et la santé de ses habitants.

Vœu rejeté aux motifs qu’il revêt un caractère trop politique (sic), que c’est un dispositif trop lourd (sic) et qu’Amiens n’est pas encore assez polluée. Ça ne s’invente pas!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s