NON à l’expulsion d’habitants en période de grand froid

Nous avons réagi dans deux communiqués de presse suite à la décision de justice du 9 janvier 2017 qui ordonne l’évacuation des occupants de la Maison Cozette. Depuis quelques mois, un collectif de jeunes étudiants, chômeurs et précaires occupent ce bâtiment historique laissé à l’abandon et y organisent des évènements culturels alternatifs. C’est la Mairie qui a engagé la procédure d’expulsion pour occupation illégale et prévoit de vendre le bâtiment pour la réalisation d’un projet immobilier privé de logements étudiants. Or, certains occupants logent sur place et n’ont pas encore trouvé de solution d’hébergement.

Nous allons demandé en séance du Conseil municipal du 26 janvier 2017, l’annulation de la délibération (qui prévoit la vente de cet immeuble) dans l’attente de trouver une solution de repli pour ceux qui en ont besoin. Le Courrier Picard leur a consacré plusieurs articles.

maisoncozette

photo : Florence Merlen – Courrier Picard

Communiqué n°1 Amiens, le 19 janvier 2017

« Nous apprenons ce jour que les occupants précaires de la Maison Cozette située place Vogel d’Amiens, viennent de recevoir leur injonction d’expulsion suite à la décision du tribunal de justice d’Amiens.

Cette nouvelle intervient alors même que les autorités nous rabâchent les oreilles à propos de la prévention sur les dangers du grand froid et les précautions à prendre pour se protéger. Car si certains occupants peuvent trouver des solutions de repli confortable, ce n’est pas le cas de tous. En effet, certains d’entre eux connaissent des situations de grandes précarités et vont se retrouver jetés à la rue, dans l’incapacité de trouver à se reloger malgré leurs démarches.

Nous déclarons être scandalisés par cette décision cynique qui n’honore ni la justice ‘aveugle’ de la République, ni les responsables politiques de la Ville d’Amiens et qui se gargarisent d’avoir créé les trophées Saint-Martin du nom de ce militaire ayant partagé avec un pauvre son manteau un soir de l’hiver 334 – symbole mis en avant comme une référence invoquée dans les propos de Brigitte Fouré au mois de novembre dernier.

Alors Madame Le Maire fera-t-elle preuve d’autant de charité pour se hisser à la hauteur de cet acte légendaire ou se contentera-t-elle encore d’un simple coup de communication? »

Suite à l’annulation d’un rendez-vous que nous avions demandé avec Madame Le maire, nous avons publié un second communiqué de presse, ci-dessous :

Communiqué n°2Amiens, le 20 janvier 2017

« Mme La Maire annule le Rdv, des jeunes bientôt à la rue !

Nous venons d’apprendre que notre rendez-vous prévu ce jour avec Madame la Maire d’Amiens, Brigitte Fouré, est annulé pour des raisons obscures. Nous voulions évoquer avec elle le problème de logement des personnes qui habitent la Maison Cozette et qui ont reçu hier un commandement de quitter les lieux au 30 janvier, en pleine période de Grand froid.

Nous avons été saisis du problème de logement de certains habitants de la Maison Cozette lors d’une réunion du Comité de quartier St Leu. Certains sont allocataires du RSA ou étudiants boursiers. Donc avec de faibles ressources. Pour l’un d’entre eux, nous avons écrit pour relancer la demande de logement auprès des bailleurs et de la mairie. Toutes leurs réponses à nos courriers ont été négatives à ce jour.

Rappelons, comme il est précisé dans le communiqué du collectif La Brèche, ci-joint, que la Maison Cozette située place Vogel avait été léguée à la Ville d’Amiens par Mr. Cozette afin de contribuer à « l’extinction de la mendicité ». Un comble !

Quand on sait qu’aujourd’hui le bâtiment va être vendu par la Ville à un promoteur privé pour y faire des logements de standing pour étudiants et cadres ! Alors que la majorité des étudiants sont boursiers et qu’ils n’auront pas les moyens de s’y loger.

Une délibération devrait d’ailleurs passer au prochain Conseil municipal pour acter la vente de ce bâtiment et de son îlot, et qui spécifie, entre autre, que l’immeuble doit être libéré de ces occupants.

Nous sommes aujourd’hui très inquiets du devenir des habitants de la Maison Cozette qui faute de réponse de la mairie vont se retrouver à la rue d’ici une semaine et qui n’auront d’autre solution que d’appeler le 115 tous les jours – par ailleurs surchargé – et de passer leurs journées dehors en cette période de grand froid hivernal !

Le collectif la Brèche permettait de rendre effective la solidarité envers les personnes dans le besoin. Nous attendions de la mairie plus d’indulgence. Cependant, aujourd’hui nous ne perdons pas espoir et demandons encore à être reçu par Mme la Maire pour trouver ensemble des solutions aux problèmes de logement. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s