Maison Cozette : notre réaction suite à l’expulsion des jeunes précaires

squat4Nous sommes atterrés d’apprendre que la Mairie vient donc d’expulser les habitants de la Maison Cozette à Amiens en demandant à la préfecture le renfort de 8 camions de CRS, ce mercredi 5 juillet 2017. Retrouvez ici l’article du Courrier Picard.

Mme le Maire, après nos sollicitations et de nombreux revirements sur le sujet nous avait pourtant dit qu’elle avait demandé au service de la mairie d’accompagner ces personnes pour leur trouver un logement … mais dans les faits, rien, pas de solution de logement pour plusieurs d’entre eux ! Pourtant, c’était une promesse de Mme La Maire. Mais ça ne fait rien : dehors !!!

Les raisons de cette expulsion reposent sur des intérêts financiers puisque ce bâtiment, légué par la Famille Cozette afin de contribuer à « l’extinction de la mendicité », fait l’objet d’une vente par la Ville pour un montant de 1 050 000 € à un promoteur privé pour des résidences de standing.

La mairie actuelle construit certes des logements et communique beaucoup sur ces constructions mais ils ne correspondent pas au besoin des personnes aux très faibles ressources. Aujourd’hui à Amiens, il n’y a pas de réponse pour ces personnes et l’on peut voir beaucoup de personnes sans abri dans nos rues. Les délais d’attente de logements très sociaux sont trop longs. Le Plan départemental de l’habitat 2017-2022 présenté au Conseil départemental récemment fait état de cette situation à l’égard du logement à Amiens. Le parc social est insuffisant pour répondre aux besoins des populations les plus fragiles et dans le même temps, la part des logements vacants est particulièrement élevée sur Amiens.

Puisqu’il y a notamment des logements vacants, il serait donc possible d’imaginer des solutions pour les personnes aux ressources très modestes… mais Mme le Maire n’a pas d’imagination.

Il est inacceptable que dans une ville qui compte un tel niveau de pauvreté, où les loyers sont très chers comparativement au niveau de revenus des habitants, l’exécutif de la Mairie d’Amiens ne se préoccupe pas des habitants les plus modestes. La mairie continue ainsi ses actions anti-pauvres comme la diminution drastique du budget du CCAS (400 000 euros en moins en 2017), l’augmentation de tous les tarifs, la sélection des associations…

Mme le Maire aurait pu chercher à dialoguer avec ces jeunes mais là encore, rien, aucune ouverture ! Un rendez-vous à notre initiative avait été annulé au dernier moment par la Mairie. Nous avons également  interrogé ce matin l’adjoint de secteur qui venait voir le résultat de l’expulsion et qui nous a confirmé n’avoir jamais rencontré les occupants pourtant très pacifiques.

Nous dénonçons ainsi fortement l’acharnement de la mairie envers ces gens alors qu’aucune solution ne leur ait proposé pour les reloger !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s